L’art d’après Lebowski

Le fameux tapis trône au centre de la salle d’exposition.

Qui aurait pu prédire que le film The Big Lebowski serait un jour élevé au rang d’oeuvre d’art, et qui plus est, de peinture ?
Et surtout, comment transforme-t-on une toile de cinéma en une toile de musée ?

C’est cette même idée qu’a choisi Joe Forkan, artiste américain, pour construire sa dernière exposition : The Lebowski cycle. Le peintre a ainsi réalisé une série de toiles qui reprennent des scènes clef du film, tout en s’imprégnant de tableaux de grands noms de la peinture (David, Titien, Manet, Rubens, Le Caravage,…). Une de ses toiles utilise notamment l’aura religieuse d’une oeuvre du peintre italien Guercino, Ecce Homo (Voici l’Homme), pour illustrer l’arrestation du personnage principal, le Dude.

Egalement, on retrouve l’influence de Manet et Velasquez – selon Joe Forkan – dans le personnage de Jésus.

A gauche, la toile peinte par Joe Forkan / A droite, l’extrait du film avec Jésus en arrêt sur image

Toutes ces toiles sont exposées à Costa Mesa en Californie mais nous pouvons aussi les voir sur le site de l’artiste, ou bien sur ce site. Enfin, pour (re)découvrir plus longuement le personnage culte de Jésus (car, pour le coup, la peinture ne retranscrit pas pleinement le comique et l’absurde de la situation), il n’y a pas plus explicite qu’une vidéo !

2 réflexions sur “L’art d’après Lebowski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s